EnglishFrench

Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA35.3N-83.6W45 kts990 hPa

Le 10 septembre, une perturbation menace l’arc antillais

Le 10 septembre 2020 à 20:00

Par Olivier Tisserant
4.96/5 (192)

Rappel: les informations et illustrations de ce site ne SONT PAS DESTINEES à la sauvegarde des biens et des personnes vis à vis des risques cycloniques. Pour ça, il vous faut suivre les infos et recommandations de votre préfecture pour la France et des autorités compétentes pour les autres territoires.

Il y a toujours beaucoup d’activité sur le bassin Atlantique avec encore 6 zones perturbées suivies par le NHC. Ce matin il y en avait 7 ce qui représentait un record. Mais tous les regards sont pointés depuis plus de 48h sur une seule. Depuis près de 5 jours les modèles majeurs (GFS et ECMWF) développent en effet un système cyclonique sur l’Atlantique lié à cette perturbation mais ne sont toujours pas du tout d’accord sur son évolution. Ce seul fait devrait inciter tout le monde à la modération et à ne pas affirmer haut et forts des hypothèses qui ne s’appuient sur aucune réalité en terme de prévision. Si la trajectoire venait à être à l’ouest, il faudrait encore 7 jours pour voie arriver ce système sur l’arc, ce qui est toujours bien trop long pour espérer des prévisions réaliste. Et surtout, la perturbation n’est toujours pas classée en Invest (ça devrait se faire à 20h vu les derniers loop satellite qui montrent une organisation en nette hausse) ce qui limite grandement les outils de tracking à disposition.

Alors, vu que l’on ne sait toujours rien sur son avenir et sur le risque qu’elle pourrait faire peser sur l’arc antillais ou d’autres zones habitées, on va essayer de comprendre pourquoi les 2 modèles majeurs sont tellement opposés dans leur prévision de trajectoire, aussi bien entre eux que d’un run à l’autre.

Avoir une vision globale de la situation en Atlantique

Pour comprendre ce qui partage autant les avis des modèles, il faut se plonger un peu dans la situation globale dans l’océan Atlantique. Comme on le voit sur l’image à gauche, on a 3 zones qui se partagent l’intégralité de l’océan :

  1. La zone 1 sur le nord dans laquelle circulent assez rapidement des dépressions océaniques.
  2. La zone 2 sur tout le centre Atlantique qui représente l’anticyclone et ses extensions, avec une petite zone perturbée au niveau des Açores.
  3. La zone 3 qui représente la grosse zone perturbée qui inclue les 2 tempêtes, Paulette et Rene.
La manière dont la zone 3 va se déplacer (et accessoirement la force qu’elle aura) déterminera la réaction de l’anticyclone et finalement la trajectoire de notre perturbation. Je fais un petit aparté : c’est un résumé très simpliste qui ne prend en compte que les pressions au niveau de la surface. Il y a d’autre couches dans l’atmosphère qui influent de manière importante sur le déplacement des perturbation mais il ne s’agit pas là de faire un cours de météorologie,  juste de comprendre la situation.

La vision du modèle ECMWF (Euro)

L’ECMWF hésite beaucoup sur l’évolution de la situation. Mais sur son run de midi, il voit une évolution permettant une remontée au nord de la perturbation sur le centre Atlantique. Il anticipe dans ce run l’affaiblissement important du cyclone Rene et un repositionnement au SE de l’anticyclone qui ouvrirait ainsi une “route” dans le sillage de Paulette qui est prévu de se renforcer en ouragan à court terme. Notre perturbation pourrait alors profiter de cette situation pour monter rapidement au nord poussée en cela par l’effet Coriolis.

Les 4 images en dessous montrent la prévision de l’ECMWF toutes les 48h à partir d’aujourd’hui à midi et donc de la même situation globale vue au dessus qui est la plus à gauche.

ECMWF - 10/09 - 12h UTC

ECMWF - 12/09 - 12h UTC

ECMWF - 14/09 - 12h UTC

ECMWF - 16/09 - 12h UTC

La vision du modèle GFS

Le GFS est calé depuis quelques runs sur une hypothèse un peu différente avec des conséquences importantes. Il estime pour sa part que l’anticyclone va glisser au dessous de l’ouragan Paulette et qu’une dorsale va se former jusqu’au nord de l’arc antillais ce qui provoquera un déplacement plein ouest de la perturbation l’amenant ainsi à impacter l’arc antillais. La même suite d’image en dessous montre l’hypothèse du GFS dans son dernier run de 18h aujourd’hui.

GFS -10/09 - 12h UTC

GFS - 12/09 - 12h UTC

GFS - 14/09 - 12h UTC

GFS - 16/09 - 12h UTC

Lequel aura raison ?

C’est simple : on en sait rien ! On souhaite bien entendu tous que ce soit le modèle européen qui ait raison (sauf quelques cinglés en manque de sensations fortes) … et d’autant plus qu’il est souvent plus pertinent que le GFS dans ce type de prévision complexe. Mais le fait que le GFS soit sur une prévision assez stable sur ses 4 derniers runs est aussi un indice qu’il ne faut pas négliger !

C’est tout le problème d’une prévision cyclonique à plus de 6 jours. Les éléments pouvant intervenir dans la trajectoire d’un cyclone sont nombreux en temps normal mais là avec en plus 2 systèmes qui se déplacent à proximité c’est simplement impossible. Ce sera peut-être l’un … peut-être l’autre. Ou alors aucun des 2 et c’est une troisième option qui finalement se réalisera peut-être. Et il ne faut pas oublier que ces versions sont celles du run concerné. Demain, il en sera probablement autrement. Cet article est fait pour aider à la compréhension des masses d’air/pression et à la complexité de la prévision, pas pour une prévision en tant que telle.

Je l’ai déjà dit et je le répète : tous ceux qui font des affirmations sur ce sujet mentent ! Les modèles ne sont pas d’accord entre-eux et parfois même en désaccord avec eux-mêmes à 6 heures d’intervalle. Ce que l’on sait par contre, c’est que cette perturbation représente un risque pour l’arc antillais et les autres territoires et qu’à ce moment de la saison il ne faut pas plaisanter avec ça vu la température de l’eau. Ca se jouera probablement à pas grand chose et on risque de passer les prochains jours à se poser beaucoup de questions. Alors plutôt que de spéculer sur l’imprévisible, préparons nous au cas où on se retrouve finalement, les uns ou les autres, sur la trajectoire de ce truc sans pour autant déprimer pour quelque chose qui reste très incertain.

 

Pour suivre en direct les évolutions de l’Invest 95L, c’est ICI

Pour être informé en direct des nouveau articles, vous pouvez vous abonner au groupe Facebook ou au compte Twitter.

 

Crédits images ; Tropical Tidbits, NHC/Noaa, UW-CIMSS

Merci de noter cet aticle

Commentaires

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA35.3N-83.6W

Dernières analyses

Le groupe FB

Indispensable

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Pourquoi s'abonner ?

Alertes SMS et mail

Soyez informés en temps réel lorsque votre territoire entre le cône d'incertitude d'un cyclone ou lorsque la vigilance change.  Recevez les nouvelles publication directement par mail ... et beaucoup d'autres fonctionnalités.

Analyses vidéo

Retrouvez nos principales analyses sous forme de vidéo avec toutes les explications détaillées. Ne dépendez plus des articles trop alarmistes pour vous faire votre opinion sur les systèmes météo qui menacent votre territoire !

Tutoriels vidéo

Apprenez à utiliser toutes les fonctionnalités des sites météo et des applications : Windy, Tropical Tidbits, la NOAA, Google Earth ... etc. Apprenez à lire les cartes et les prévisions et à faire votre propre point météo.

Prévisionnistes

Découvrez quels sont les prévisionnistes à suivre sur Twitter et sur quels sites ils publient leurs analyses. Soyez informés de leurs dernières publications et analyses.

Posez vos questions

Utilisez le système de messagerie privé pour poser des questions sur les cyclones ou pour demander des rubriques qui vous semblent pertinentes.

Le prix

Profitez de toutes ces fonctionnalités et de bien d'autres pour un prix annuel inférieur à celui d'un paquet de cigarette !

La partie abonnée du site n’est pas encore accessible.

Compte

Login

[user_registration_my_account]