EnglishFrench

Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA37.8N-78.2W45 kts992 hPa

Invest 92L #3 – 27 juillet 2020 – 23H00 UTC

Le 27 juillet 2020 à 17:12

Par Olivier Tisserant
4.88/5 (112)

Rappel: les informations et illustrations de ce site ne SONT PAS DESTINEES à la sauvegarde des biens et des personnes vis à vis des risques cycloniques. Pour ça, il vous faut suivre les infos et recommandations de votre préfecture pour la France et des autorités compétentes pour les autres territoires.

Même en vacances à plus de 8.000 km de la Martinique je subis à longueur de journée cette tempête de conneries qui s’abat sur les réseaux sociaux. Tout le monde dit et partage n’importe quoi sur cette perturbation qui menace les Antilles. C’en serait risible si ce n’était pas aussi important ! Donc je le redis : arrêtez de partager tout ce que vous trouvez sur l’Invest 92L. Partagez tant que vous voulez les bulletins du NHC … mais rien d’autre, y compris mes publications ! il est nécessaire qu’un peu de calme revienne sur le sujet.

Bon, maintenant que j’ai fait mon chieur-empêcheur-de-partager-tranquille, parlons un peu de 92L … qui rechigne un peu à se transformer en Isaias.

Contrairement à Gonzalo qui était un petit système avec une forte variabilité d’organisation qui se déplaçait lentement, 92L est une immense perturbation qui se déplace plutôt rapidement. Cette spécificité rend ses changements d’organisation, à la hausse ou à la baisse, très lents. Contrairement à un petit système, sa taille lui permet de mieux résister à l’air sec environnant en relocalisant sa convection dans une zone plus humide et en ayant une capacité à humidifier l’atmosphère bien plus importante, mais dans les faits, ce n’est pas vraiment ce qui se passe.

D’ailleurs, depuis plus de 48h, même si son organisation est un peu meilleure, avec notamment l’apparition de bandes convectives concentriques, on reste avec un système qui a du mal à créer une circulation interne constante et surtout une convection permanente. La présence d’air très sec à son nord et sur sa trajectoire y est assurément pour quelque chose et contrairement à ce qui était anticipé, il se déplace à la même vitesse que 92L ce qui rend les conditions pas beaucoup plus favorables. Mais elle est dans une “bulle” d’air assez humide qui la protège un peu. Pendant ce temps elle se déplace à près de 30 km/h. Avec cette vitesse, le temps joue en notre faveur et plus elle met de temps à s’organiser, moins le risque d’un système intense sur l’arc est élevé. Mais si la convection venait à se développer rapidement, le risque d’un renforcement rapide ne pourrait pas être exclu. Ca devrait se jouer cette nuit.

 

Depuis 36h on note une tendance très nette chez les modèles numériques à l’affaiblissement de l’intensité de la prévision. Le GFS par exemple, est passé d’un système à 970hPa sur nord de l’arc à un de 1007 hPa plutôt au nord de Angilla. Pareil pour tous ceux qui étaient sur une prévision agressive. Seul de HWRF (modèle de tracking) et le Navgem qui n’offre pas une confiance énorme depuis ses débuts, continuent à envisager un ouragan sur l’arc antillais.

Si on regarde la prévision d’intensité, cette tendance est très claire. Il y a 36h une majorité de modèles prévoyait un classement rapide en Catégorie 1 ou 2, voire 3 pour certains. Désormais aucun ne voit quelque chose de plus intense qu’une tempête et une majorité n’envisage même qu’une “petite” tempête (en terme d’intensité). D’où l’intérêt d’éviter de partager des graphiques de prévision à long terme s’ils ne sont pas “expertisés”.

L’ECMWF, qui est le premier modèle à avoir identifié cette perturbation la semaine dernière, est extrêmement stable dans sa prévision depuis quelques jours, à savoir une grosse perturbation passant sur la moitié nord de l’arc avec un vent fort à son nord (50 kts) mais pas d’organisation et pas de vortex. De manière générale je fais toujours plus confiance à un modèle stable dans sa prévision qu’à ceux qui changent d’avis à chaque run … et le passé à souvent montré que c’était en effet un signe de confiance dans la prévision. Mais comme toujours, on parle de phénomènes atmosphériques spécifiques dont l’imprévisibilité est une des caractéristiques majeures !

Enfin, les modèles de Météo France, particulièrement affûtés pour ces conditions restent sur une prévision claquée sur celle de l’ECMWF (comme le plus souvent) avec des rafales à 50 kts sur une bonne partie de l’arc antillais mais de gros système prévu.

Le NHC pour sa part maintient sa position avec un possible classement en dépression ou en tempête à 24 ou 48h mais ne s’avance pas du tout sur ce qui pourrait se passer ensuite. Il continue à prévoir des conditions plus favorables dans les prochaines heures mais l’air sec ne semble pas vouloir se dissiper et certains modèles, dont le GFS, voient un cisaillement un peu plus fort sur l’arc antillais.

Il reste tout à fait possible qu’une tempête apparaisse dans les prochaines heures. Si c’est le cas, compte tenu de sa taille et de son inertie il faudra faire très attention parce qu’elle pourrait développer des rafales très violentes et des précipitations importantes. Mais le risque d’un système violent sur l’arc antillais, même s’il ne peut pas être totalement occulté, s’amenuise considérablement.

Lorsqu’on regarde d’un côté la situation réelle et les sorties de modèles et de l’autre la paranoïa collective qui s’est développé sur le sujet … on a juste l’impression de ne pas parler de la même chose !

Pour suivre l’évolution chiffrée en direct de Invest 92L, c’est ICI.

 

Crédits images ; Tropical Tidbits, NHC/Noaa, UW-CIMSS

Merci de noter cet aticle

Commentaires

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA37.8N-78.2W

Dernières analyses

Le groupe FB

Indispensable

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Pourquoi s'abonner ?

Alertes SMS et mail

Soyez informés en temps réel lorsque votre territoire entre le cône d'incertitude d'un cyclone ou lorsque la vigilance change.  Recevez les nouvelles publication directement par mail ... et beaucoup d'autres fonctionnalités.

Analyses vidéo

Retrouvez nos principales analyses sous forme de vidéo avec toutes les explications détaillées. Ne dépendez plus des articles trop alarmistes pour vous faire votre opinion sur les systèmes météo qui menacent votre territoire !

Tutoriels vidéo

Apprenez à utiliser toutes les fonctionnalités des sites météo et des applications : Windy, Tropical Tidbits, la NOAA, Google Earth ... etc. Apprenez à lire les cartes et les prévisions et à faire votre propre point météo.

Prévisionnistes

Découvrez quels sont les prévisionnistes à suivre sur Twitter et sur quels sites ils publient leurs analyses. Soyez informés de leurs dernières publications et analyses.

Posez vos questions

Utilisez le système de messagerie privé pour poser des questions sur les cyclones ou pour demander des rubriques qui vous semblent pertinentes.

Le prix

Profitez de toutes ces fonctionnalités et de bien d'autres pour un prix annuel inférieur à celui d'un paquet de cigarette !

La partie abonnée du site n’est pas encore accessible.

Compte

Login

[user_registration_my_account]