EnglishFrench

Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance

Il n’y a pas de cyclone sur l’Atantique

L’ouragan Laura s’est-il renforcé très vite ?

Le 27 août 2020 à 13:00

Par Olivier Tisserant
4.96/5 (84)

Il ne s’agit pas ici de comparer les violences subies par les territoires touchées pas des ouragans. Chaque système est unique et impacte spécifiquement un endroit. Il n’y a pas lieu de comparer ou de classer ces malheurs. Par contre, il est intéressant de voir si la tendance de ces renforcements rapide est à la hausse et de voir comment se situe l’ouragan Laura dans cette tendance.

Cet ouragan est catastrophique. Il a semé et sème encore, à l’heure où j’écris ces lignes, le chaos sur le sud de la Louisiane. Il s’agit d’un ouragan de catégorie 4 (quasiment cat. 5 sur les derniers relevés de vent) destructeur et d’une violence inouïe. Il ne s’agit bien sûr pas de remettre ces faits en cause. Mais son renforcement dans le Golfe a été très rapide, à tel point qu’il a soulevé pas mal de questions sur les réseaux sociaux : est-ce le renforcement le plus rapide observé ? est-il plus rapide que celui de Maria en 2017 ? … etc.

Je vais essayer de répondre à ces questions.

Comment détermine t-on la vitesse de renforcement d'un cyclone ?

C’est assez simple. D’après les relevés (ou estimations) effectués toutes les 6h par le NHC, on va déterminer la plus grosse augmentation du vent par 24h. C’est un calcul glissant, c’est à dire que ça compare les 24h dernières heures toutes les 6h et pas seulement de minuit à minuit.

L’utilisation de la vitesse du vent plutôt que la pression a 2 explications : la première est que l’intensité d’un cyclone (classement sur l’échelle de Saffir-Simpson) s’effectue selon la vitesse du vent et pas sur la pression. La seconde est que l’historique des cyclones a systématiquement des valeurs de vitesse du vent alors que les valeurs de pression sont parfois absentes avant la fin des années 60. Pour faire des statistiques, il n’y a donc pas d’autre choix que d’utiliser la vitesse du vent, même si la pression pourrait sembler plus adaptée du fait de sa moindre volatilité d’un relevé à l’autre.

Quel est le renforcement maximum de l'ouragan Laura ?

Laura a été classé en tempête tropicale un peu avant l’arc antillais. Ce classement s’est maintenu jusqu’à l’arrivée dans le golfe du Mexique, en quittant les côtes de Cuba. A partir de ce moment là le cyclone a commencé à se renforcer pour atteindre la Catégorie 4 :

  • Entrée dans le Golfe du mexique le 25/08 à 6h UTC à 60 kts
  • Passage en catégorie 1 le 25/08 à 12h UTC à 65 kts (+ 6h)
  • Passage en catégorie 2 le 26/08 à 6h UTC à 90 kts (+ 18h)
  • Passage en ouragan majeur de catégorie 3 le 26/08 à 12h UTC à 100 kts (+ 6h)
  • Passage en ouragan majeur de catégorie 4 le 26/08 à 18h UTC à 120 kts (+ 6h)
  • Maximum de vent relevé le 27/08 à 0h UTC avec 130 kts (+6h) … c’est juste 6 kts en dessous du classement en catégorie 5.
 

Ces relevés sont ceux normalisés du NHC. Il peut y avoir des écarts de quelques heures avec la situation live qui est mise à jour toutes les 3h. Mais à des fins de statistiques et de comparaisons, seule les données de 0h, 6h, 12h et 18h sont utilisées. Ca lisse un peu les pics de renforcement et sur une période de comparaison de 24h ça n’a pas d’impact. Si la comparaison était faite toutes les 6h, ça pourrait fausser un peu le classement.

On voit pour commencer que Laura est passé de tempête tropicale à ouragan de catégorie 4 en 36h avec un renforcement du vent de 60 kts en 36h. Le renforcement le plus rapide s’est effectué le 26 août entre 6h et 18h avec un passage de la catégorie 2 à la catégorie 4 et de 90 kts à 120 kts en 12h. La plus grosse évolution sur 24h est entre le 25 août à 18h et le 26 août à 18h avec un renforcement du vent de 50 kts.

C’est très important, mais qu’en est-il des autres ?

Qu'en est-il du renforcement de l'ouragan Maria en 2017

L’ouragan Maria a impressionné tout le monde avec sa capacité de renforcement. Durant sont évolution il est passé directement de la catégorie 3 à la catégorie 5 en 6h entre le 19 septembre à 18h et le 20 septembre à 0h au large de la Martinique. De 110 à 145 kts, soit 35 kts en 6h, à comparer avec les 30 kts en 12h de Laura.

Sur 24h le renforcement maximum enregistré pour Maria a été de 70 kts entre le 18 septembre à 0h et le 19 septembre à 0h.

70 kts en 24h pour Maria et 50 kts en 24h pour Laura.

Les 10 renforcements les plus rapides d'ouragans en Atlantique depuis 1950

Les 10 renforcements les plus importants depuis 1950

J’ai basé la comparaison entre 1950 et 2019 parce qu’avant la fiabilité des données est bien moins pertinente avant. Déjà on peut estimer qu’avant 1966 et les images satellite la fiabilité était moins bonne, mais il faut bien commencer quelque part.

Ce classement est un peu celui de l’horreur vu qu’il montre les 10 ouragans qui se sont renforcés le plus rapidement sur l’Atlantique.

On note plusieurs éléments importants :

  1. Les 3 renforcements les plus rapides ont eu lieu ces 15 dernières années. Et 7 des 10 plus rapides ont eu lieu ces 20 dernières années. Il y clairement une évolution dans la vitesse de renforcement des ces gros systèmes cycloniques.
  2. 7 de ces ouragans ont été classé en catégorie 5. 2 en catégorie 4 au maximum et 1 (Celia) en catégorie 3 au maximum. Mais ce sont tous les ouragans majeurs.
  3. Les 3 renforcements les plus rapides ont eu leur en mer Caraïbes. Sur les 10, 4 ont eu lieu en Caraïbe, 3 dans le Golfe du Mexique et 3 en Atlantique.
  4. Igor est le système qui s’est renforcé le plus plus rapidement le plus à l’ouest puisqu’il est passé en Catégorie 4 avant les 50W.
  5. 9 de ces 10 systèmes à renforcement très rapide ont impacté les terres, mais pas toujours à leur puissance maximum. Seul Maria a touché une terre habitée à sa puissance max.
  6. Maria et Igor sont un peu des exceptions. Ils se sont renforcés en Atlantique, avant 60W et au sud de 20N. C’est ce genre de renforcement que l’arc antillais doit craindre le plus. Irma s’est renforcée plus doucement mais reste dans ce genre de systèmes.
  7. Dans ce classement, Laura serait autour de la 30e place ….
 
Il serait intéressant de faire la même comparaison mais par bassin cette fois-ci : Atlantique, mer Caraïbe et Golfe du Mexique. Dans ce cadre il est évident que Laura serait dans le top 3 dans le golfe du Mexique. Je ferais ça lorsque j’aurais un peu de temps.

Conclusion

Laura s’est renforcé très rapidement dans le Golfe du Mexique. Mais son renforcement est très loin des records dans le domaine. Wilma s’était renforcé de 95 kts en 24h. C’est juste incroyable. Le passage du stade de tempête en catégorie 5 en 24h.

Ces renforcements explosifs sont de plus en plus fréquents. Il faudra que des chercheurs se penchent sur cette question (une étude de l’année dernière parue dans Nature aborde déjà ce sujet mais de manière trop superficielle). Ils font peser un danger de plus en plus importants aux territoires, notamment ceux à l’ouest de 65W, c’est à dire après l’arc antillais.

Un autre problème est la difficulté des modèles à prévoir ce genre de chose. Le GFS par exemple a totalement raté sa prévision à 5 jours pour Laura en anticipant une onde tropicale à la place d’un catégorie 4. L’ECMWF et le HWRF ont par contre été très consistants sur cette prévision sur les 120 précédentes heures.

Enfin il faut noter que le NHC a été très performant sur cette prévision. Il ont identifié le renforcement et la zone d’impact très précisément à plus de 4 jours. Seul le planning a été un peu délicat. C’est une énorme performance, surtout vu les difficultés à positionner correctement Laura avant sont passage dans le Golfe du Mexique. La NOAA a envoyé pas moins de 25 avions (oui 25 !) dans ce système depuis son classement en tempête avant l’arc, dont la moitié à partir de son arrivée dans le Golfe du Mexique. Ces vols ont permis de collecter un volume de données incroyable qui a permis d’alimenter les modèles et aux prévisionnistes de bien cerner ce cyclone.

La question devra être posée un jour : pourquoi Météo France n’a pas du tout de moyens aériens ? Il ne s’agit pas d’avoir une dizaine d’appareils comme la NOAA mais déjà 1 qui pourrait aller en investigation autour de 50W … là où beaucoup de choses se décident pour les systèmes qui menacent l’arc antillais. La procédure de vigilance et d’alerte en serait très largement améliorée et par la même occasion les conséquences pourraient être réduites. Pour le moment, on se contente des infos des américains …. mais si demain ils décidaient que ça leur coûte trop cher d’aller faire ce genre de chose aussi loin de chez eux ? (Oui, je sais, en tant que référents de l’OMM pour la région et les cyclones, ils bénéficient d’aides et c’est en grande partie pour ça qu’ils font tout ce travail, même loin de chez eu. Mais avoir un peu d’indépendance sur le sujet ne serait pas du luxe).

 
 Les statistiques des cyclones sur le bassin Atlantique depuis 1950 sont ICI. Et vous pouvez utiliser le menu “Stats” pour accéder à toutes les statistiques détaillées par zone ou pour les îles françaises.

Crédits images ; Tropical Tidbits, NHC/Noaa, UW-CIMSS

Merci de noter cet aticle

Commentaires

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance


Dernières analyses

Le groupe FB

Indispensable

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Pourquoi s'abonner ?

Alertes SMS et mail

Soyez informés en temps réel lorsque votre territoire entre le cône d'incertitude d'un cyclone ou lorsque la vigilance change.  Recevez les nouvelles publication directement par mail ... et beaucoup d'autres fonctionnalités.

Analyses vidéo

Retrouvez nos principales analyses sous forme de vidéo avec toutes les explications détaillées. Ne dépendez plus des articles trop alarmistes pour vous faire votre opinion sur les systèmes météo qui menacent votre territoire !

Tutoriels vidéo

Apprenez à utiliser toutes les fonctionnalités des sites météo et des applications : Windy, Tropical Tidbits, la NOAA, Google Earth ... etc. Apprenez à lire les cartes et les prévisions et à faire votre propre point météo.

Prévisionnistes

Découvrez quels sont les prévisionnistes à suivre sur Twitter et sur quels sites ils publient leurs analyses. Soyez informés de leurs dernières publications et analyses.

Posez vos questions

Utilisez le système de messagerie privé pour poser des questions sur les cyclones ou pour demander des rubriques qui vous semblent pertinentes.

Le prix

Profitez de toutes ces fonctionnalités et de bien d'autres pour un prix annuel inférieur à celui d'un paquet de cigarette !

La partie abonnée du site n’est pas encore accessible.

Compte

Login

[user_registration_my_account]