Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance


EnglishFrench

Les traductions sont automatisées.

L’impact de El Nino sur les cyclones en Atlantique

Le 27 mai 2021 à 17:37

Par Olivier Tisserant
4.91/5 (64)

L’oscillation ENSO est un évènement climatique cyclique qui possède 3 phases : El Nino, La Nina et une phase neutre. Malgré une localisation régionale dans le Pacifique Tropical de ses déterminants, l’oscillation ENSO a un impact sur une bonne partie de la planète et peut modifier en profondeur les cycles de sécheresse et de précipitation en Afrique équatoriale, en Amérique sur ou en Asie. Et ce n’est qu’une conséquence parmi d’autres de ses effets.

Oscillation ENSE El Nino

Nous allons aborder dans ce post plus spécifiquement les impacts de l’oscillation ENSO sur la saison cyclonique sur le bassin Atlantique.

La genèse cyclonique

Pour se développer et se renforcer, un cyclone a besoin de différents paramètres (météorologiques, océaniques et physiques) favorables :

  • De l’eau chaude en surface (au minimum 27°)
  • Une instabilité atmosphérique (onde tropicale orageuse)
  • De l’air humide environnant (et non chargé en poussières)
  • Un cisaillement du vent faible
  • L’effet Coriolis
 

D’autres paramètres peuvent avoir de l’influence mais ne sont pas spécifiquement nécessaires pour la genèse d’un système cyclonique. Parmi les paramètres importants, on va éluder l’effet Coriolis qui est physique et dû à la rotation de la terre, donc permanent et non impacté par une quelconque situation climatique régionale ou globale. Il nous reste donc 4 paramètres liés à la situation climatique régionale.

L’effet de l’oscillation ENSO sur les paramètres induisant les cyclones

Selon la phase, l’oscillation ENSO aura des effets marqués sur 2 à 3 de ces paramètres :

  • En cycle El Nino, la température de l’Atlantique tropical sera un peu plus faible et le cisaillement du vent plus marqué avec un vent d’altitude de secteur ouest dominant durant l’été et l’automne, comme pour le reste de l’année. L’activité de la mousson sur l’Afrique tropicale de l’ouest sera aussi un peu plus faible ce qui induit une atmosphère moins instable dans la zone de développement majeure (MDR) dans l’Atlantique tropical. On voit très dans l’étude statistique une corrélation assez nette entre les épisodes El Nino et les saisons cycloniques en Atlantique peu actives.
  • En cycle La Nina, c’est exactement le contraire. La température de l’océan est supérieure aux moyennes climatologiques, le cisaillement du vent est plus faible avec un courant d’altitude de secteur ouest très faible ou nul et la mousson africaine est plus marquée ce qui implique plus d’ondes tropicales qui passent du continent Africain à l’océan Atlantique. On détecte là aussi une corrélation nette entre les épisodes La Nina et les saisons cycloniques plus actives que la moyenne en Atlantique.
  • En cycle neutre, les conditions sont moins marquées et peuvent être assez variables selon la situation d’autres oscillations globales ou régionales (qui impactent aussi les effets des phases El Nino et La Nina dans un sens ou dans l’autre mais sans les inverser) telle que l’Oscillation Nord Atlantique (NAO) ou l’Oscillation Atlantique Multidécennale (AMO) ou encore l’oscillation de Madden-Julian (MJO).
 

Au delà de ces effets directs, les phases ENSO interagissent aussi avec d’autres éléments atmosphériques ou océaniques telles que par exemple les ondes de Kelvin équatoriales qui se déplacent autour du globe d’ouest en est dans l’hémisphère nord et qui impactent aussi la température de l’eau. Et Il y a aussi des périodes de chevauchement entre 2 cycles ENSO qui font l’on est pas encore passé officiellement de l’un à l’autre mais où certains effets se font déjà ressentir dans les conditions de développement des cyclones, ce qui peut rendre la compréhension pas toujours simple.

L’oscillation ENSO reste encore très mystérieuse

Aujourd’hui encore, la science climatique a du mal à cerner tous les tenants et les aboutissants de cette oscillation qui impacte la météo sur une bonne partie du globe (et donc largement les cyclones sur l’Atlantique) sur des périodes de plusieurs mois. Notre capacité d’analyse et de prévision est essentiellement empirique et donc liée à l’observation des conditions océaniques et atmosphériques dans le Pacifique tropical. Les modèles de prévision ont du mal à anticiper l’évolution au delà de quelques mois. On est aujourd’hui encore incapables de comprendre en profondeur pourquoi tel ou tel autre cycle est en cours et pourquoi il dure plus ou moins longtemps.

 

El Nino

L’impact de ENSO sur la saison cyclonique est majeur et l’évolution de notre compréhension sur ce phénomène climatique nous permettra de mieux anticiper l’activité des saisons et bien plus tôt. En attendant on subit ses évolutions dont les prévisions restes souvent erratiques même à 3 ou 4 mois, ce qui peut entraîner de gros écarts entre les prévisions cycloniques saisonnières et la réalité de l’activité sur le bassin.

 

Note d’information : Comme toujours, ces publications sont destinées à la compréhension de ces sujets par des personnes totalement néophytes. Il s’agit de vulgariser au maximum et dans ce cadre, certaines approximations peuvent exister pour simplifier le plus possible. J’assume parfaitement ces approximations. Pour ceux qui veulent comprendre plus en détail et en profondeur le fonctionnement de ENSO et ses effets, il y a de nombreuses publications online par Météo France (ici ou ici entre autres) en français et par la NOAA en anglais (ici ou ici entre autres).

Crédit images : Noaa

Merci de noter cet aticle

Commentaires

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
EnglishFrench

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance


Dernier article

Derniers tweets

🌀 Ce 1 déc. à 18 H (loc) la vigilance est la suivante :
#Guadeloupe : VERT
#Martinique : VERT
Îles du Nord : VERT

Il n’y a aucun système cyclonique sur l’Atlantique.

https://www.meteo-tropicale.fr

🌀 Ce 1 déc. à 7 H (loc) la vigilance est la suivante :
#Guadeloupe : VERT
#Martinique : VERT
Îles du Nord : VERT

Il n’y a aucun système cyclonique sur l’Atlantique.

https://www.meteo-tropicale.fr

🌀 Ce 30 nov. à 18 H (loc) la vigilance est la suivante :
#Guadeloupe : VERT
#Martinique : VERT
Îles du Nord : VERT

Il n’y a aucun système cyclonique sur l’Atlantique.

https://www.meteo-tropicale.fr

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Compte

Login

[user_registration_my_account]