EnglishFrench

Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA37.8N-78.2W45 kts992 hPa

Le 9 septembre, incertitude très élevée pour une perturbation en Atlantique

Le 9 septembre 2020 à 9:00

Par Olivier Tisserant
4.94/5 (305)

Rappel: les informations et illustrations de ce site ne SONT PAS DESTINEES à la sauvegarde des biens et des personnes vis à vis des risques cycloniques. Pour ça, il vous faut suivre les infos et recommandations de votre préfecture pour la France et des autorités compétentes pour les autres territoires.

Vous avez été très nombreux à me demander mon avis sur la perturbation qui devrait sortir d’Afrique demain et qui pourrait menacer l’arc antillais. Ceux qui me connaissent savent que, normalement, je ne m’exprime pas sur un risque à une échéance trop longue tout simplement parce que les modèles ne sont pas capables d’évaluer un risque avec précision au delà de 5 jours (c’est d’ailleurs pour cela que le NHC limite ses prévisions à 120h). Là, nous allons exceptionnellement parler d’un système qui POURRAIT concerner l’arc antillais à 8 ou 9 jours parce que le buzz le concernant prend des proportions importantes et qu’il faut remettre un peu les choses dans leur contexte et comprendre de quoi on parle.

Attention aux fake-news

Vous avez probablement dû voir passer un graphique ou une carte de prévision montrant un ouragan sur le nord de l’arc antillais pour la fin de la semaine prochaine. Certains ont même possiblement vu des posts comparant cette situation à celle d’Irma. Alors on va commencer par tordre le cou à ce genre de chose : Il n’y a rien de comparable avec Irma, sauf la proximité de la date ! la situation en Atlantique n’est absolument pas comparable aussi bien au niveau de la présence de systèmes cycloniques qu’au niveau de la répartition de la pression. Ca ne veut pas dire que le pire n’arrivera pas, mais qu’aujourd’hui RIEN ni PERSONNE n’en sait quoi que ce soit. Donc ces publications n’ont aucune forme d’intérêt ni la moindre crédibilité et ne sont là que pour faire du buzz et faire peur au maximum de monde. Ce sont des fake-news et vous devez absolument les considérer comme telles.

Démonstration de l'incertitude

Lorsque l’on souhaite s’intéresser de près aux prévisions des modèles en zone tropicale, il faut impérativement admettre l’incertitude. Et plus on regarde loin dans le futur, plus cette incertitude est élevée. Là nous parlons d’un système qui, si il devait concerner l’arc antillais, le ferait à 200h environ. C’est simplement énorme. Nous sommes quasiment à la limite d’échéance de l’ECMWF et du CMC qui est de 240h. Les 4 images en dessous montrent les prévisions du modèle ECMWF (considéré aujourd’hui comme le plus pertinent et meilleur que le GFS pour la prévision cyclonique). Elles concernent toutes les 4 la même date (16/09 à 00h UTC) et sont tirées de runs à 24h d’écart, entre le 06/09 à 00h et le 09/09 à 00h de gauche à droite. La prévision pour la perturbation est cerclée en beu.

Prévision du 6/9 à 00h

Prévision du 7/9 à 00h

Prévision du 8/9 à 00h

Prévision du 9/9 à 00h

On voit parfaitement qu’il n’y a aucune cohérence dans ces prévisions sorties à 4 jours d’intervale et qu’il n’existe donc aucune pertinence. Malheureusement les posts les plus partagés sont ceux qui montrent la prévision la plus menaçante pour l’arc antillais alors qu’elle est largement minoritaire.

Pourquoi autant d'incertitude

Cette incertitude très prononcée est due en grande partie à 3 variables :

  1. La longueur de l’échéance. Comme je l’indique plus haut, 200h est une échéance trop longue pour une prévision cyclonique. La seule chose que l’on peut regarder c’est si une tendance se présente (prévision similaire sur plusieurs jours) ou un consensus se forme entre plusieurs modèles (à cette échéance il n’y a que l’ECMWF, le GFS et le CMC qui présentent un chouia de pertinence).
  2. La situation extrêmement complexe en Atlantique. Cette situation est due à la présence de 2 cyclones sur l’Atlantique tropical (Paulette et Rene) et à la circulation rapide de plusieurs dépressions sur le nord de l’océan. La conjonction des 2 créée des contraintes importantes sur l’anticyclone et donc des mouvements plus rapides de ce dernier qu’en temps normal. Et ça, les modèles ont beaucoup de mal à le prévoir à cette échéance.
  3. La perturbation n’est pas encore en Atlantique. Le fait qu’elle ne soit pas encore sur l’eau est un handicap important pour les prévisions parce que le passage de la terre à l’océan engendre souvent de grosses évolutions dans la convection et peut aussi créer des artefacts de trajectoire importants.

A quoi faut-il s'attendre ?

Vous l’avez bien compris, la complexité de la situation en atlantique et l’échéance du phénomène empêchent pour le moment toute prévision. On touche encore une fois à la problématique de la mise à disposition publique d’informations brutes (sorties de modèles à longue échéance) qui demandent à être expertisées avant d’en tirer des conclusions.

Il n’y a pour le moment pas de tendance qui se dégage des runs de ces 4 derniers jours. La prévision de trajectoire évolue constamment de manière très radicale ce qui indique que le modèle n’arrive pas à lire la situation et que donc ses prévisions à un instant T sont totalement hasardeuses.

Il n’existe pas non plus de consensus entre les 3 modèles qui ont des capacités à cette échéance. Ils donnent chacun à chaque runs des trajectoires et des intensités différentes.

Il est donc impossible aujourd’hui de déterminer le niveau de risque qui pèse sur l’arc antillais pour ce système. La seule chose qui semble à peu près certaine c’est qu’il devrait se renforcer assez rapidement une fois sur l’Atlantique. Ensuite c’est pour le moment le flou le plus total et tous ceux qui affirment quoi que ce soit d’autre mentent !

Conclusion

Comme je le fais toujours dans ces périodes d’inquiétudes profondes et d’incertitude de prévision, je vous conseille de ne regarder QUE le NHC. Ils se contentent de donner des infos sur des échéances acceptables et ne partent pas dans des prévisions farfelues à 8 jours. Pour le moment ils prévoient qu’un système va sortir d’Afrique et qu’il a un risque élevé de renforcement cyclonique. Ca tombe bien, c’est tout ce que l’on sait d’à peu près probable.

Fuyez comme la peste les posts catastrophiques dans cette période. Ils n’offrent aucun intérêt en terme de prévision et ne font que propager des fake-news destinées à faire du buzz et du sensationnalisme. Il n’y a rien de concret et de pertinent dans tout ça, juste des hypothèses non maîtrisées de modèles de prévision dépassés par la complexité de la prévision.

Pour être informé en direct des nouveau articles, vous pouvez vous abonner au groupe Facebook ou au compte Twitter.

 

Crédits images ; Tropical Tidbits, NHC/Noaa, UW-CIMSS

Merci de noter cet aticle

Commentaires

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance

ZETA37.8N-78.2W

Dernières analyses

Le groupe FB

Indispensable

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Pourquoi s'abonner ?

Alertes SMS et mail

Soyez informés en temps réel lorsque votre territoire entre le cône d'incertitude d'un cyclone ou lorsque la vigilance change.  Recevez les nouvelles publication directement par mail ... et beaucoup d'autres fonctionnalités.

Analyses vidéo

Retrouvez nos principales analyses sous forme de vidéo avec toutes les explications détaillées. Ne dépendez plus des articles trop alarmistes pour vous faire votre opinion sur les systèmes météo qui menacent votre territoire !

Tutoriels vidéo

Apprenez à utiliser toutes les fonctionnalités des sites météo et des applications : Windy, Tropical Tidbits, la NOAA, Google Earth ... etc. Apprenez à lire les cartes et les prévisions et à faire votre propre point météo.

Prévisionnistes

Découvrez quels sont les prévisionnistes à suivre sur Twitter et sur quels sites ils publient leurs analyses. Soyez informés de leurs dernières publications et analyses.

Posez vos questions

Utilisez le système de messagerie privé pour poser des questions sur les cyclones ou pour demander des rubriques qui vous semblent pertinentes.

Le prix

Profitez de toutes ces fonctionnalités et de bien d'autres pour un prix annuel inférieur à celui d'un paquet de cigarette !

La partie abonnée du site n’est pas encore accessible.

Compte

Login

[user_registration_my_account]