Les traductions sont automatiques.

Cyclones en cours et vigilance


EnglishFrench

Les traductions sont automatisées.

Invest 92L #7 – 29 juillet 2020 – 19H00 UTC

Le 29 juillet 2020 à 17:00

Par Olivier Tisserant
4.96/5 (135)

Rappel: les informations et illustrations de ce site ne SONT PAS DESTINEES à la sauvegarde des biens et des personnes vis à vis des risques cycloniques. Pour ça, il vous faut suivre les infos et recommandations de votre préfecture pour la France et des autorités compétentes pour les autres territoires.

L’Invest 92L, devenu Cyclone Potentiel #9 pour des raisons essentiellement liées à mise en oeuvre des procédures d’alerte sur l’arc antillais, a quasiment totalement franchi l’arc. Une zone convective continue à intéresser le nord de l’arc cet après midi et quelques foyers convectifs pourront encore donner quelques bons grains localement cette nuit.
Malgré les nombreuses missions des Hurricane Hunters il n’est toujours pas possible de le classer en cyclone (dépression ou tempête) du fait que son organisation n’est pas encore suffisante pour maintenir une circulation fermée des vents autour de son minimum de pression. Par contre on note depuis 36h un renforcement lent mais constant de la convection qui devrait lui permettre de s’organiser avant son passage sur la République Dominicaine.

 

La prévision pour les prochains jours reste très délicate puisqu’elle dépend beaucoup de l’interaction avec les terres qui seront traversées. Plus le système sera en interaction avec la terre plus il s’affaiblira. De ce fait sa trajectoire et sa vitesse, assez variables ces dernières heures, détermineront l’évolution de son intensité.

Dans tous les cas, la République Dominicaine et Haïti doivent se préparer à recevoir un système un peu plus puissant que celui qui a traversé l’arc antillais depuis hier. La hausse de la convection donnera plus de pluie et la meilleure organisation plus de vent.

Ensuite, l’interaction ou pas avec Cuba sera déterminante pour l’état de ce système au moment où il abordera la Floride. S’il passe suffisamment au nord de Cuba pour maintenir le contact avec l’eau chaude il maintiendra à minima son intensité et pourrait même se renforcer un peu (les modèles sont sur un fort consensus pour un maintien et tempête tropicale, plus ou moins forte, à 120h). Si il passe trop sur Cuba il pourrait pas mal souffrir du manque d’eau et sa convection pourrait rapidement s’effondrer.

Quelles leçons tirer de cet épisode mouvementé et un peu étrange ?

La première évidemment est que rien n’est jamais joué en terme de météo cyclonique. Depuis plus de 5 jours les modèles numériques et le NHC prévoient entre une bonne tempête et un catégorie 3 sur l’arc et au final c’est une grosse perturbation (avec certes de bonnes rafales et précipitations) qui est passée. Cette science est encore très loin d’être parfaite et de nombreux paramètres échappent encore à la fois aux machines et aux prévisionnistes. Ca doit nous rendre extrêmement humbles et prudents et nous empêcher de faire des affirmations à l’emporte pièce sur ces sujets.
La seconde est que le modèle Euro (ECMWF) a été extrêmement pertinent sur cet épisode. Il a été le premier à identifier ce système il y a presque 8 jours sous cette forme (large, puissant mais sans vortex avec un passage sur le centre de l’arc) et il a maintenu cette prévision sur toute la période alors que les autres modèles sont partis dans tous les sens aussi bien en terme de trajectoire que d’intensité. Depuis plusieurs saisons l’ECMWF se montre régulièrement plus performant que le GFS sur les systèmes complexes et c’est un élément à prendre en compte. Les seuls autres modèles qui ont tenu le choc et ont été pertinents eux aussi sont Arôme et Arpège, les 2 modèles de Météo France qui ont parfaitement anticipé et prévu ce système (et du coup Météo France a parfaitement géré les phases de vigilance).
 
La troisième est que l’utilisation de sorties de modèles brutes (que ce soit en graphique ou sur des sites tels que Windy) par des personnes qui ne savent pas les analyser et recouper les données, pose des problèmes importants de prévention à l’heure des réseaux sociaux. Combien de personnes ont publié ou partagé des infos alarmistes totalement hors de propos parce que sorties de leur contexte et non analysées ? il faut prendre en compte qu’une partie de la population est extrêmement craintive vis à vis de ces systèmes et que la multiplication de publications anxiogènes non expertisées participe à une paranoïa collective qui prend vite des proportions énormes. Je le répète à nouveau, quitte à me reprendre une série de commentaires à la con : arrêtez de partager tout ce que vous lisez sur ces sujets !! contentez vous de partager les publications des organismes officiels (NHC, Météo France, Préfectures … etc) qui sont toujours expertisées. C’est probablement la plus importante leçon à tirer.
 
La quatrième et dernière pour ma part, c’est de rester humble aussi dans la désignation des conditions que l’on observe. Lorsque quelqu’un dit « Il n’y a rien en Guadeloupe » il laisse à penser que c’est toute l’île alors qu’il n’a de visuel que sur sa commune ou même son quartier. Il peut y avoir 10 kts et vent et pas de pluie à Basse-Terre et 70 kts et le déluge sur la Pointe des Châteaux … ou l’inverse. Donner une information de ce type peut poser des problèmes parce que des personnes peuvent penser qu’elles sont en sécurité alors que leur zone est très exposée. Donc soyez prudents et précis dans vos infos de ressenti, parce qu’elles seront lues et seront potentiellement à la base de choix de comportement d’autres personnes éloignées de vous, avec donc d’autres conditions.
 
Nous devons tous, et moi le premier, se servir de ces expériences pour essayer de mieux appréhender les prochains épisodes, avec plus de sérénité et de conscience collective.
 

Pour suivre l’évolution chiffrée en direct de #09, c’est ICI.

Crédits images ; Tropical Tidbits, NHC/Noaa, UW-CIMSS

Merci de noter cet aticle

Commentaires

guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] Lire la suite sur Météo Tropicale ICI […]

EnglishFrench

Les traductions sont automatisées.

Cyclones en cours et vigilance


Dernier article

Derniers tweets

🌀 Ce 30 nov. à 7 H (loc) la vigilance est la suivante :
#Guadeloupe : VERT
#Martinique : VERT
Îles du Nord : VERT

Il n’y a aucun système cyclonique sur l’Atlantique.

https://www.meteo-tropicale.fr

🌀 Ce 29 nov. à 18 H (loc) la vigilance est la suivante :
#Guadeloupe : VERT
#Martinique : VERT
Îles du Nord : VERT

Il n’y a aucun système cyclonique sur l’Atlantique.

https://www.meteo-tropicale.fr

Demain soir s’achève la saison cyclonique officielle 2021.

Une saison très contrastée et chaotique qui laisse entrevoir les difficultés liées à la prévision pour les années futures à cause du dérèglement climatique.

Je prépare un article pour cette semaine.

ATTE

Disclaimer

NTION

Ce site a été élaboré à des fins de divertissement et de compréhension de la météo en zone tropicale.

Il ne doit être utilisé EN AUCUN CAS dans un objectif de sécurité des personnes ou des biens.

Seules les informations de votre service national de météorologie et de votre sécurité civile doivent être utilisées en cas risque avéré !

Compte

Login

[user_registration_my_account]